Ford GT40 #15

24 heures du Mans 1966 - Ford GT40 #15 - Pilotes : Guy Ligier/ Bob Grossman - Abandon

24 heures du Mans 1966 - Ford GT40 #15 - Pilotes : Guy Ligier/ Bob Grossman - Abandon

La Ford GT40 n°15 des 24 heures du Mans 1966

C'est le 28 août 1965 que la Ford GT40 1007 quitte l'usine pour être exposée au Motorship de Monza aux côtés d'un Coupé Cobra Daytona. Elle sera ensuite exposée sur le stand de Ford France au salon de Paris en octobre, avant de démarrer sa carrière sportive par les essais préliminaires du Mans les 2 et 3 avril 1966, année de leur homologation des GT40 en catégorie Sport.
Peinte aux couleurs de Ford France (blanche avec une large bande bleue et deux fines bandes rouges), 1007 a conservé son immatriculation anglaise LIBH 416C et tourne en 3'41"9. Pilotée par Guy Ligier, Henri Greder et Jean-Michel Giorgi, elle s'empare du meilleur chrono en catégorie Sport, à seulement 7,5 secondes du record établi par le nouveau prototype Ford à moteur 7 litres, mais en l'absence des voitures d'usine Ferrari et Chaparral.

Pour la course, Guy Ligier aurait du être secondé par Henri Greder, mais c'est Bob Grossman, initialement prévu sur Ford MkII, qui se retrouve aux cotés du vichissois. Qualifiée en 20ème position avec un temps de 3'47"8, elle est la moins rapide de toutes les GT40. Naviguant autour de la 15ème place, elle atteint la 8ème position à la mi-course avant qu'une distribution défaillante ne provoque son abandon à la 16ème heure.

Ford GT40 1007 - 'Un homme et une femme'

Ford GT40 1007 - 'Un homme et une femme'

La Ford GT40 1007 demeure également célèbre pour avoir tourné dans le film "Un homme et une femme" de Claude Lelouch où on la voit tourner sur l'anneau de Montlhéry par un matin frais et gris. Elle a conservé ses roues à rayons qui seront remplacées par des modèles en alliage léger pour la compétition.

La Ford GT40 Scalextric C3315

Apparue au catalogue 2003, Scalextric remet la GT40 à son catalogue. Abandonnée au début des années 70, cette nouvelle mouture déclinée dans les versions des 24 heures du Mans 1966, 1967, 1968 et 1969 est fabriquée sur les standards des miniatures statiques. La voiture est parfaite à tous points de vue ; peinture, décoration, accessoires, roues... Le moteur transversal dégage l'habitacle et permet de reproduite l'intérieur de façon très détaillée. Un petit manque cependant, la barre transversale devant le radiateur avant est manquante.

Ford GT40 - Scalextric C3315

Ford GT40 - Scalextric C3315

Le moteur transversal présente l'avantage de dégager l'habitacle mais l'inconvénient de délester l'avant et il est nécessaire de placer un lest à l'avant pour équilibrer les masses et obtenir un comportement parfait sur la piste. Une fois l'aimant retiré, la GT40 tourne en souplesse sur la piste et c'est un régal de voir évoluer cette légende de la course automobile.

Ford GT40 châssis n° 1007