Cobra

24 heures du Mans 1964 - Cobra Daytona #5 - Revell

24 heures du Mans 1964 - Cobra Daytona #5 - Revell

Cobra, le roadster anglais à la sauce yankee

Carroll Shelby, le créateur des Cobra, est un pilote très connu aux États-Unis comme en Europe pour avoir couru au volant de voitures MG, Allard, Jaguar, Aston Martin, Ferrari, Maserati et remporté les 24 heures du Mans en 1959. Ayant arrêté la compétition en 1960, à 37 ans, pour cause de santé, le pilote texan décide de construire lui-même des voitures de grand tourisme et de sport à partir de l'automne 1961. Sa recherche d'un châssis l'amène chez la firme anglaise AC qui construit des voitures de sport au palmarès brillant. Les propriétaires d'AC à la recherche d'un moteur pour remplacer le vénérable 6 cylindres Bristol, accueillent très favorablement la proposition de Shelby qui souhaite leur acheter des châssis pour y monter le nouveau V8 Ford de la Fairlane.

24 heures du Mans 1963 - AC Cobra - Pilotes Peter Bolton / Ninian Sanderson - 7ème

24 heures du Mans 1963 - AC Cobra
Pilotes Peter Bolton / Ninian Sanderson - 7ème

Après avoir été installés quelque temps à Santa Fe, les ateliers Shelby A.C. Cobra furent transférés à Venice en 1962, dans une usine bien équipée, rachetée à Lance Reventlow le constructeur des Scarab. Présentée en 1962, la première AC Cobra, la 260 (4,2 litres) montre très vite son potentiel sur les circuits américains, notamment face aux Chevrolet Corvette, beaucoup plus lourdes. Le succès est immédiat pour cette voiture aussi performante mais trois fois moins chère que les Ferrari.
En 1963, deux Cobra participent aux 24 heures du Mans, mais c'est en 1964 avec le coupé Daytona que Shelby, en s’imposant en catégorie GT a ouvert la première brèche dans la forteresse italienne rendant aussi moins amer le cuisant échec des GT40.

L'équipe de Caroll Shelby aux 24 heures du Mans 1964

L'équipe de Caroll Shelby aux 24 heures du Mans 1964

En 1966, Ken Miles, qui était l'un des meilleurs collaborateurs et pilotes de Shelby, trouva la mort sur le circuit de Riverside en essayant le nouveau prototype Ford J. Ce fut une des raisons qui incita le constructeur à arrêter la production des Cobra. Shelby se consacrât alors à la préparation de version sportives de la Ford Mustang et à l'engagement des Ford GT 40 dans les grandes courses d'endurance européennes et américaines.

Cobra Revell, Reprotec, Scalextric

Cobra Revell, Reprotec, Scalextric

 

Pour plus d’informations, visitez le site officiel de la marque.