Alpine

24 heures du Mans 1968 - Alpine A220 #27 - Le Mans Miniatures

24 heures du Mans 1968 - Alpine A220 #27 - Le Mans Miniatures

Alpine, la course dans les gènes

Alpine est une marque française de voitures de sport et de compétition fondée en 1955 par Jean Rédélé à Dieppe sous la raison sociale de Société des Automobiles Alpine. Jean Rédelé, diplômé de H.E.C. et fils d'un concessionnaire Renault à Dieppe, a le projet de donner à la France une voiture capable de briller en compétition. Un petit coupé construit sur la base de la 4CV Renault est présenté au salon de Paris en 1955 sous le nom de " Alpine Mille Miles" en souvenir de ses victoires en rallyes et au Mille Miles.
La grande Régie Renault voit avec une certaine méfiance naître une marque sportive, empruntant tous les éléments mécaniques à la 4CV. Fabriqué en petite série à partir de janvier 1955 et baptisé A106, ce modèle à carrosserie en plastique et équipé du moteur plus puissant de la Dauphine frise les 180 Km/h. En 1960, la marque sort la berlinette type A108 avec les moteurs de la Dauphine Gordini, puis le type A110 avec les moteurs des R8. Jean Rédelé a enfin trouvé la voiture de ses rêves. Elle est pure, racée, basse, légère, et belle. La Berlinette devient la voiture sportive française qui va faire rêver toute une génération, d'autant plus que son prix élevé, sa conduite très exigeante, et son habitacle exiguë n'en fait pas la voiture de tout le monde.

24 heures du Mans 1967 - Alpine-Renault A210 Pilotes : Jacques Cheinisse / Roger de Lageneste - 11ème

24 heures du Mans 1967 - Alpine-Renault A210
Pilotes : Jacques Cheinisse / Roger de Lageneste - 11ème

De 1963 à 1994, 62 Alpine ont disputé les essais officiels des 24 heures du Mans, 58 prendront le départ, 20 ont franchi la ligne d'arrivée et 17 ont été classées. Le palmarès d'Alpine fait état de trois victoires à l'indice du rendement énergétique, de deux à l'indice de performance, de huit victoires de classe, de deux pôles positions et enfin d'une victoire au classement général en 1978. Pendant toute cette période, le constructeur a innové en introduisant en autres, les pneus slicks, la carrosserie en polyester, le turbo-compresseur, la suspension oléo-pneumatique.

24 heures du Mans 1978 - Alpine Renault A442-B Pilotes : Didier Pironi / Jean-Pierre Jaussaud - 1er

24 heures du Mans 1978 - Alpine Renault A442-B
Pilotes : Didier Pironi / Jean-Pierre Jaussaud - 1er

Après cette victoire, Jean Rédelé cède ses parts et quitte son entreprise. Mais l'aventure d'Alpine ne s'est pas achevée avec le départ de son fabuleux créateur. La Régie Renault a été fidèle à sa promesse et assure le travail du personnel en lui donnant à fabriquer la R5 Alpine, l'Espace et le Spider. Mais Renault a fait vivre Alpine plus par raison que par passion. En 1991, sort l'A610 destinée à concurrencer Porsche et Ferrari grâce à son V6 turbo de 250 ch, l'A610 ne rencontrera pas le succès escompté et en 1995, Renault annonce la fin d'Alpine, 40 ans après ses débuts.Malgré l'immense succès de la berlinette A110, seuls Jouef et Circuit 24 ont reproduit la célèbre Alpine dans les années 60 et 70. Scalextric a rendu célèbre l'A210 en fabriquant dans son usine française une miniature très réussie devenue aujourd'hui un classique en collection. Suivront ensuite l'A310 en version normale et Calberson. Plus près de nous, SCX, Le Mans Miniatures, Team Slot, SRT, ont également présenté des Alpine à leurs catalogues.

Scalextric France - Alpine A210 Réf C1, Alpine A310 Calberson Réf 090112, Alpine A310 Réf C28 Scalextric Espagne - Alpine Renault 2000 Turbo Réf 4053 Slot Racing Team : Alpine A110 Réf 01.3001.E1

Scalextric France - Alpine A210 Réf C1, Alpine A310 Calberson Réf 090112, Alpine A310 Réf C28
Scalextric Espagne - Alpine Renault 2000 Turbo Réf 4053
Slot Racing Team : Alpine A110 Réf 01.3001.E1

 

Pour plus d'informations, visitez le site officiel de la marque.