Ferrari 412P #22 ‣1967

24 heures du Mans 1967 - Ferrari 412P #22 - Pilotes : Jean Guichet / Herbert Müller - Abandon

24 heures du Mans 1967 - Ferrari 412P #22 - Pilotes : Jean Guichet / Herbert Müller - Abandon

La Ferrari 412P n°22 des 24 heures du Mans 1967

Deuxième participation au Mans pour la Ferrari châssis 0848 après une première expérience en 1966 qui s'est soldée par un accident à la 8ème heure alors qu'elle occupait la 5ème position. Convertie pendant l'hiver aux spécification 412P, elle est acquise au printemps 1967 par la Scuderia Filipinetti et décorée aux traditionnelles couleurs rouge et blanc de l'écurie suisse.

Confiée pour la saison à Herbert Müller, le pilote helvétique fera équipe pour les 24 heures avec Jean Guichet, le vainqueur de l'édition 1964. Déja co-équipiers lors de la Targa Florio deux mois plus tôt, Müller juge Guichet trop lent au vu de expérience sicilienne. La voiture est suivie par le chef mécanicien Franco Sbarro et comme pour le NART, la Scuderia Filipinetti est chaussé par Goodyear, alors que les autres équipes Ferrari sont en Firestone.

Aux essais, Jean Guichet est victime d'un pare-brise fêlé, suite à une projection de pierre. La voiture est qualifiée avec un temps de 3'39"1 à une très modeste 19ème place à plus de 11 secondes de la meilleure P4 de Scarfiotti / Parkes.

Installée en 11ème position au cours des premières heures, la Ferrari helvète doit d'abord s'arrêter après 2h30 de course à cause d'un pneu déchappé. Un segment cassé va ensuite la contraindre à plusieurs arrêts, dont un définitif à 21h43, l'abandon étant enregistré dans l'heure suivante. Filipinetti se consolait avec la victoire de la 275 GTB de Steinemann / Spoerry en GT.

La Ferrari 412P Scalextric C4163

Ferrari 412P Scalextric C4163

Ferrari 412P Scalextric C4163

Scalextric remet la Ferrari P4 à son catalogue 2005. Apparue en 1969 sous la référence C 16, cette nouvelle mouture est déclinée dans différentes versions P4 et 412P (P3/P4) des 24 heures du Mans 1967. En 2020, la marque anglaise présente la numéro 220 de la Targa Florio de 1967. Pour reproduire la voiture des 24 heures du Mans, il faut bien sur recouvrir le numéro de course et le remplacer par le numéro 22 et peindre les roues en bleu pour ne pas les confondre avec celles des P4 de dimensions différentes. Le reste de la décoration est quasiment identique. Concernant les rétroviseurs, les 412P ne possédaient pas de rétroviseurs intégrés contrairement aux P4. Curieusement Scalextric à laissé les rétroviseurs intégrés sur cette 412P alors qu'il avait installé des rétroviseurs saillants sur toutes ses autres 412P.

Ferrari 412P Scalextric C4163

Ferrari 412P Scalextric C4163

Une fois l'aimant retiré, la Ferrari est très équilibrée et efficace. Le moteur transversal reporte la majorité du poids de la voiture sur l'arrière et il est nécessaire de placer un lest à l'avant pour équilibrer les masses et obtenir un comportement parfait sur la piste. Équipée de pneus plus adhérents que ceux d'origine, la belle 412P tient remarquablement sa place en course.

Une autre reproduction ...

Ferrari 412P n°22 Racer Le Mans 1967

Racer, fabricant italien, a mis à son catalogue la Ferrari 412P n°22 des 24 heures du Mans 1967 sous la référence RCR04. Moulés en résine et extrêmement détaillés, les modèles de Racer sont destinées aux collectionneurs exigeants. Équipés de moteurs et de transmissions Slot.it de haute qualité, ils sont à la fois très performants sur la piste et parfaitement fidèles à la réalité.

Ferrari 412P châssis n° 0848

24 heures du Mans 1967 - Ferrari 412P #22 - Pilotes : Jean Guichet / Herbert Müller - Abandon