Porsche 917 #22 ‣1971

24 heures du Mans 1971 - Porsche 917K #22 - Pilotes : Helmut Marko / Gys van Lennep - 1er

24 heures du Mans 1971 - Porsche 917K #22 - Pilotes : Helmut Marko / Gys van Lennep - 1er

La Porsche 917K n°22 des 24 heures du Mans 1971

La Porsche 917 numéro 053 arrive neuve, blanche et immaculée au pesage des 24 heures du Mans 1971. Elle recevra quelques stickers pour les essais et sa décoration définitive ne sera posée que la veille de la course. Engagée par le Martini Racing Team, elle ne recevra pas la livrée gris métallisé habituelle de l'écurie mais conservera sa peinture uniformément blanche. Confiée au docteur autrichien Helmut Marko, brillamment classé second l'année précédente et au baron néerlandais Gys van Lennep déjà vu sur 917 en 1970, la 053 "magnésium" se qualifie en cinquième position avec un temps de 3'18"7 à près de 5" de l'extraordinaire pôle position de Oliver.

Victoire au Mans 1971

Victoire au Mans 1971

Pesant 35 kg de moins que le poids minimum autorisé en sport, elle équipée d'un gros réservoir d'huile de 55 litres pour être conforme au pesage. Les pilotes n'ayant pas reçu pour consigne de jouer les lièvres, Marko se contente d'assurer lors du départ et pointe en 8ème position à la fin de la première heure. Après trois heures de course, grâce à la régularité de son équipage, la numéro 22 accède au 5ème rang. A 20h41, le changement de la courroie d'alternateur coûte une dizaine de minutes et 4 places. Deux heures plus tard la Porsche blanche a retrouvé sa cinquième place.

Au fil des ennuis des voitures de tête, et après l'abandon de la Ferrari de Vaccarella / Juncadella, c'est en leader que la "magnésium" boucle la 13ème heure de course. A 9h15, le remplacement des boulons de fixation de la turbine de refroidissement exigera 4'30" supplémentaires d'arrêt. Sage précaution pour prévenir la panne qui a provoqué l'abandon de la 917 longue de l'équipe Martini.

Après l'abandon de la Matra de Beltoise / Amon revenue à la seconde place, il ne reste plus que la 917 de Müller / Attwood alors susceptible de disputer la victoire. Malgré ses efforts, la 917 de John Wyer ne reprendra qu'un tour, et échouera à deux tours des vainqueurs.

Des six Porsche para-officielles au départ de l'épreuve et sans doute aussi depuis la sortie de la 917, 053 est vraisemblablement celle qui a rencontré le moins d'ennuis en course. Elle n'aura passé que 51 minutes aux stands dont seulement 14'30" d'arrêts non programmés.

La Porsche 917K Fly C51

Fly décline sa Porsche 917 dans cette version courte n°22. La forme de la voiture est correctement reproduite, on peut reprocher un avant un peu trop "carré" et des blocs optiques trop allongés. La décoration est très fidèle et la finition irréprochable. Le moteur transversal dégageant l'intérieur permet un aménagement complet avec son pilote, son tableau de bord et l'extincteur. Même le capotage du moteur est décoré au couleurs du Martini Racing Team.

Porsche 917K Fly C51

Porsche 917K Fly C51

Une fois l'aimant retiré, le moteur transversal présente l'inconvénient de délester l'avant et il est nécessaire de placer un lest derrière les roues avant pour équilibrer les masses et obtenir un bon comportement. Sur la piste la Porsche est à la peine. Les pneus frottent un peu partout, et ce n'est qu'après une bonne préparation que la voiture pourra vraiment être digne de son glorieux modèle.

Une autre reproduction ...

Porsche 917 NSR Le Mans 1971

Porsche 917 NSR Le Mans 1971

NSR, la marque italienne constructeur de voitures de slot à hautes performances a reproduit la Porsche 917 dans sa livrée Martini numéro 22 des 24 heures du Mans 1971. La carrosserie est bien reproduite, la décoration simplifiée, et le châssis surbaissé ne pénalise pas trop l'aspect de la miniature. Cette voiture trouve donc parfaitement sa place sur la piste où elle est très efficace.

Porsche 917 châssis n° 053