Matra

24 heures du Mans 1972 - Matra 670 #15 Scalextric

24 heures du Mans 1972 - Matra 670 #15 Scalextric

Matra, la technologie aéronautique au service de la compétition automobile

Fondée le 7 Mars 1941 par Marcel Chassigny, la société Matra (Mécanique Aviation Traction) n'est alors que la suite de la CAPRA également fondée avant guerre par Chassisgny et spécialisée dans la fabrication de fuselages d'avions. Passionné d'automobiles, Chassisgny fait la connaissance de René Bonnet  et devient actionnaire de la société EPAF qui construit les DB. Fin 1964, Matra prends le contrôle de René Bonnet à travers Matra Sports, une nouvelle entité créée pour l'occasion dont la direction est confiée à Jean-Luc Lagardère.
L'activité débute par la fabrication d'une version améliorée de la Djet et l'étude de la future 530. Mais Lagardère voit beaucoup plus grand, il fixe des objectifs sportifs à 10 ans : la Formule 1 et Le Mans. C'est par la Formule 3 que la firme française débute en compétition au Grand Prix de Monaco 1965. Le 4 Juillet, jean-Pierre Beltoise remporte la victoire sur le circuit de Reims pour la 4ème sortie de la MS1. Parallèlement, est mise en chantier la MS620, une GT 2 litres équipée d'un moteur V8 BRM conçue pour disputer le championnat mondial des marques 1966.

Les trois Matra 620 des 24 heures du Mans 1966

Les trois Matra 620 des 24 heures du Mans 1966

C'est aussi en 1966 que fut signé le premier accord entre Matra et l'écurie britannique de Ken Tyrell  qui conduira Jackie Stewart à la victoire au championnat du monde des conducteurs de Formule 1 en 1969. Du coté des Sport, après été équipés de moteurs V8  BRM et Ford, les nouvelles MS630 reçoivent enfin en 1968 le moteur V12 maison. Au Mans, la seule 630 engagée est prête à frôler l'exploit lorsqu’elle doit abandonner vers midi alors qu'elle occupait la seconde place.

L'équipe Matra au départ des 24 heures du Mans 1972

L'équipe Matra au départ des 24 heures du Mans 1972

La consécration arrivera en 1972 où les 670 signeront un fantastique doublé. Les voitures bleues franchiront encore victorieusement le drapeau à damiers en 1973 et 1974 remportant en même temps le championnat mondial des marques. L'activité automobile de Matra atteindra son apogée avec la production du Renault Espace. En 2003, l'arrêt de la fabrication de l'Avantime et le transfert de la production de l'Espace à l'usine Renault de Sandouville  signeront la fin des activités automobiles de Matra et la fermeture de l'usine de Romorantin.

Pour plus d’informations, consultez l’article Wikipédia.