Porsche 908/02 #27

24 heures du Mans 1970 - Porsche 908/02 #27 - Pilotes : Helmut Marko / Rudi Lins - 3ème

24 heures du Mans 1970 - Porsche 908/02 #27 - Pilotes : Helmut Marko / Rudi Lins - 3ème

La Porsche 908/02 n°27 des 24 heures du Mans 1970

La Porsche 908/02 "Flunder" longue queue a évolué par rapport au modèle 1969. Elle bénéficie d'un capot avant remodelé et muni d'une lame inférieure. Le capot arrière est prolongé de deux béquets, et deux prises d'air ont été ajoutées pour refroidir la boîte de vitesse et un radiateur d'huile. Engagée par le team Martini et chaussée de pneus Dunlop, la n°27 avec 648 kg au pesage, est la plus légère des prototypes 3 litres.

Pour la course, Rudi Lins est associé à l'espoir autrichien Helmut Marko qui signe aux essais le 6ème temps des prototypes (le 22ème temps au général) avec un chrono de 3'38"9 soit à près de 20" de la pôle de Vic Elford et de sa Porsche 917. Bien parti, Helmut Marko, occupe déjà après une heure de course, la 17ème place et la 4ème en prototypes. Tournant comme une horloge, la 908 est 9ème dès la 3ème heure à 3 tours seulement des leaders se mêlant à lutte en prototypes avec les Matra et Alfa-Roméo.

A minuit, elle s'empare de la 6ème place et de la tête de sa catégorie de façon définitive. Elle prend ensuite la tête à l'indice de performance pour la conserver jusqu'à l'arrivée. La progression devient alors régulière à, la faveur des abandons ; 4ème à la mi-course, 3ème deux heures plus tard, et enfin 2ème à 10 heures du matin.

Vers 10h30, Lins s'arrête pour faire changer ses pneus, mais un écrou récalcitrant fait perdre 3 minutes et la deuxième place à la 908. Une nouvelle averse brève mais encore plus violente que les précédentes se déclenche vers midi. C'est aussitôt la ruée dans les stands, mais une fois encore l'écrou arrière droit reste irrésistiblement grippé et malgré tous les efforts des mécaniciens 9 minutes sont perdues.

Reparti à la chasse de la Porsche de Larrousse/Kauhsen, désormais seconde, Lins manque de peu la sortie route dans la courbe Dunlop à cause d'un disque de freins fêlé. Il devient alors préférable d'assurer une place à l'arrivée, et c'est en 3ème position avec 8 tours de retard que la Porsche 908 n°27 termine de manière inattendue ces 24 heures.

La Porsche 908/02 "Flunder" Fly C49

Fly décline sa Porsche 908 dans cette version "Flunder" longue n°27. La voiture est particulièrement réussie, sans doute le meilleur moule de Fly avec la Ferrari 512. La décoration est très fidèle et la finition irréprochable. Le moteur transversal dégageant l'intérieur permet un aménagement complet avec son pilote, son tableau de bord et même l'extincteur.

Porsche 908/02 Fly C49

Porsche 908/02 Fly C49

Une fois l'aimant retiré, le moteur transversal présente l'inconvénient de délester l'avant et il est nécessaire de placer un lest pour équilibrer les masses et obtenir un bon comportement. Sur la piste la Porsche est particulièrement efficace et son allure très réaliste, mais attention aux fragiles ailerons et au rétroviseur.

Porsche 908/02 châssis n° 005