Porsche 917 #19 ‣1971

24 heures du Mans 1971 - Porsche 917K #19 - Pilotes : Herbert Müller / Richard Attwood - 2ème

24 heures du Mans 1971 - Porsche 917K #19 - Pilotes : Herbert Müller / Richard Attwood - 2ème

La Porsche 917K n°19 des 24 heures du Mans 1971

La Porsche 917K numéro 031 a été reconstruite à partir de la numéro 026 gravement accidenté au Mans l'année précédente. C'est le châssis de réserve 031 qui a été utilisé pour cette reconstruction. Préparée à Slough par JWA, elle est plus lourde que les 917L de la même équipe, directement préparées à l'usine. Elle est confiée au suisse Herbert Müller et au vainqueur de l'édition 1970, Richard Attwood. Qualifiée en 11ème position avec un temps de 3'22"2, elle est la moins bien placée des Porsche officielles.

L'équipage a reçu la consigne de se tenir en réserve, ce qui n'empêche pas Attwood de faire un bon début de course. Ayant déjà gagné trois places à l'issue du premier tour, il prend la 7ème place après avoir débor­dé Marko. La Gulf se maintient à cette position avant de pro­gresser suite aux problèmes rencontrés par les voitures de pointe et aussi grâce à la course en dents de scie de la Ferrari de l'Escuderia Montjuich, moins bien conduite par Juncadella que par Vaccarella.

Gagnant deux places à la 5ème heure, Attwood / Müller deviennent 3ème au quart de la course, puis gagnent un rang à la 7ème heure. Ils conservent cette 2ème position jusqu'à la 11ème heure. Et alors qu'on s'attend à voir Attwood prendre la tête suite aux ennuis d'Oliver, il s'arrête également, avec un pignon de cinquième cassé. Après 38' d'arrêt, la numéro 19 repart en 5ème position.

Au lever du jour, elle est remontée 3ème et les ennuis de la Matra lui redonnent la 2ème place à la 15ème heure. De six tours, l'écart avec la numéro 22 va passer à deux tours, mais l'équipage de la Martini contrôle la course. En fin d'épreuve, la boîte se manifeste à nouveau et la Gulf termine sans quatriè­me vitesse, à 7'30" des vainqueurs.

La Porsche 917K Fly C52

Porsche 917 Fly C52

Porsche 917 Fly C52

Fly décline sa Porsche 917 dans cette version courte n°2 des 1 000 km de Monza 1971. La forme de la voiture est correctement reproduite, on peut reprocher un avant un peu trop "carré" et des blocs optiques trop allongés. Le moteur transversal dégageant l'intérieur permet un aménagement complet avec son pilote, son tableau de bord et l'extincteur.

Porsche 917K Fly C52

Porsche 917K Fly C52

Pour réaliser la version des 24 heures du Mans 1971, il faut ajouter les parements oranges sur les bas de caisse et sur la partie avant. La planche fournie par Pattos, bien que n'étant pas aux bonnes dimensions, ni à la bonne couleur, permet néanmoins d'avoir une base. Le travail reste important pour ajuster et colorer les parements. Les numéros de course sont simplement posés par dessus les décorations existantes. Pour être exact, il convient d'ajouter la prise d'air sur le capot arrière au dessus de la boîte de vitesses. Comme pour toutes les voitures Fly, les roues avant indépendantes provoquent un curieux carrossage positif.

Une fois l'aimant retiré, le moteur transversal présente l'inconvénient de délester l'avant et il est nécessaire de placer un lest derrière les roues avant pour équilibrer les masses et obtenir un bon comportement. Sur la piste la Porsche est à la peine. Les pneus frottent un peu partout, et ce n'est qu'après une bonne préparation que la voiture pourra vraiment être digne de son glorieux modèle.

Porsche 917 châssis n° 031

24 heures du Mans 1971 - Porsche 917K #19 - Pilotes : Richard Attwood / Herbert Müller - 2ème