Porsche 917 #25

24 heures du Mans 1970 - 917L #25- Pilotes : Vic Elford / Kurt Ahrens - Abandon

24 heures du Mans 1970 - 917L #25- Pilotes : Vic Elford / Kurt Ahrens - Abandon

Porsche 917 n°25 des 24 heures du Mans 1970

Comme 043, la Porsche 917 numéro 042 reçoit pour les 24 heures du Mans, une carrosserie "longue queue" très modifiée par rapport à la traditionnelle version "courte". Le capot arrière est allongé avec un large aileron arrière reliant les dérives, deux prises d'air sont installées pour refroidir les freins arrières et le capot avant aborde une nouvelle forme concave. Ces modifications font perdre de la vitesse de pointe au profit d'une d'une stabilité en nette amélioration.

Disposant d'un moteur 4,9 litres, Vic Elford bat aux essais le record de la piste en 3'19"8 et se qualifie en pôle position à 242,685 km/h de moyenne. Surpris au départ par Siffert, Vic Elford regagne la tête de la course dans les Hunaudières et boucle le premier tour avec 3" d'avance. Le duel entre la n°20 "Kurtz" et la n°25 "Lang" est intense jusqu'au premier ravitaillement où Elford double son relais et fixe le record du tour en course à 3'12"0. Menant la course avec 45" d'avance, la 25 va céder sa première place dès que la pluie va commencer à tomber.

Les Porsche 917 "longues queues" très handicapées sur la piste détrempée tournent en plus de 5'. Malgré deux crevaisons et des problèmes électriques, 042 retrouve à la faveur des abandons, la seconde place au milieu de la nuit. Au matin, la piste séchant, les chances de victoire sont réelles malgré les 3 tours de retard. Malheureusement, vers 8h30, une soupape brisée arrêtera définitivement la belle Porsche blanche. 917-042 reviendra au Mans en 1971 engagée par le Martini Racing et dotée de la nouvelle carrosserie longue 71, mais ne terminera pas la course après la rupture de la fixation de la turbine de refroidissement.

La Porsche 917 Fly A 1401

Fly décline sa Porsche 917 dans cette version longue n°3. Les modifications aérodynamiques sont parfaitement reproduites, même le capot avant a été retouché par rapport à la version courte. Un gros reproche cependant, les blocs optiques sont identiques à ceux de la version courte et donc allongés au lieu d'être au contraire plus larges et beaucoup moins hauts. La décoration est très fidèle et la finition irréprochable. Le moteur transversal dégageant l'intérieur permet un aménagement complet avec son pilote, son tableau de bord et même l'extincteur. Le casque rouge décoré de l'Union Jack de Vic Elford est également fidèlement reproduit.

Porsche 917K Fly A1401

Porsche 917K Fly A1401

Une fois l'aimant retiré, le moteur transversal présente l'inconvénient de délester l'avant et il est nécessaire de placer un lest en devant des roues avant pour équilibrer les masses et obtenir un bon comportement. Sur la piste la Porsche est un peu à la peine. L’empattement très court favorise le cabrage et les sorties de route à l’accélération, et la longue queue s'accroche dans les glissières de sécurité.

Porsche 917 châssis n° 042