Alfa-Romeo

24 heures du Mans 1970 - Alfa-Roméo T33/3 #37- Racer

24 heures du Mans 1970 - Alfa-Roméo T33/3 #37- Racer

Alfa-Roméo, plus d'un siècle de compétition

Alfa-Roméo est née en 1910 lorsque la société A.L.F.A., acronyme de Anonima Lombarda Fabbrica Automobili, est créée après le rachat par un groupe d'industriels lombards d'une petite structure présente dans la construction automobile appartenant au français Alexandre Darracq. Celui-ci avait tenté, sans résultat, une aventure industrielle dans le Royaume d'Italie.. Ce nom est choisi car il reprend la première lettre de l'alphabet grec et permet de souligner le début d'une nouvelle activité dans la construction automobile, celle des voitures à caractère sportif.

Alfa-Romeo SZ - 24 heures du Mans 1961

Alfa-Romeo SZ - 24 heures du Mans 1961

En 1915, la Banca di Sconto qui détient la majorité des action d'A.L.F.A., en confie la gestion à l'ingénieur Nicola Romeo qui en modifie le nom en Alfa Romeo Milano. Ce n'est qu'en 1923 que la nouvelle 6 cylindres RL portera pour la première fois en toutes lettres, le nom Alfa-Roméo. Depuis son premier logo, l'entreprise veut rappeler ses liens avec sa ville d'origine : d'un côté le serpent biblique qui décorait le gonfalon des croisés milanais, de l'autre la croix rouge sur fond d'argent, le symbole de la capitale lombarde, Milan.

La réputation de la marque est alors basée sur ses succès en compétition et n'atteindra une dimension indusrielle qu'au début des années 1950. Les victoires s'enchaînent sur tous les circuits, avec deux titres de champion du monde des pilotes en Formule 1, en 1950 avec Nino Farina et en 1951 avec Juan Manuel Fangio, onze victoires aux Mille Miglia, dix à la Targa Florio et quatre aux 24 heures du Mans. Les hommes qui étaient derrière cette formidable organisation sont otus devenus des légendes dans leurs domaines,mais, ironie de l'histoire, dans une autre firme automobile qui deviendra la référence : Ferrari. Ces hommes se nommaient Enzo Ferrai, Vittorio Jano, Giocchino Comobo...

24 heures du Mans 1972 - Alfa Romeo 33 TT 3 Pilotes : Andrea de Adamich / Nino Vaccarella - 4ème

24 heures du Mans 1972 - Alfa Romeo 33 TT 3
Pilotes : Andrea de Adamich / Nino Vaccarella - 4ème

La participation d'Alfa-Roméo aux 24 heures du Mans débute en 1928 et se poursuivra presque sans interruption jusqu'en 1976. La marque remporte l'épreuve en 1931, 1932, 1933 et 1934 avec la fantastique 8C. En 1931, Lord Howe et Tim Birkin seront les premiers à couvrir plus de 3 000 Km en 24 heures ; exactement 3 017,654 km soit une moyenne de 125,735 km/h.

Les années 60 verront les légères Guilietta et Giulia habillées par Zagato occuper le haut des classements de la catégorie "Grand Tourisme" de petite cylindrée. Ce n'est qu'en 1967 qu'Alfa-Roméo s'aligne à nouveau en catégorie "Protoypes" avec la 33 sans toutefois participer à la course. Les meilleurs résultats seront obtenus en 1968 et 1972 avec deux quatrièmes places.

Scalextric - Alfa Romeo 8C 2300 Réf C306, Alfa-Roméo 33TT Réf C153 (moteur Super Compétition) et Réf C103 (moteur Standard)

Scalextric - Alfa Romeo 8C 2300 Réf C306, Alfa-Roméo 33TT Réf C153 (moteur Super Compétition) et Réf C103 (moteur Standard)

La marque est aujourd'hui largement représentée dans la monde du slot racing, mais seul Scalextric a osé fabriquer la 8C en 1962, puis en ré-édition "Power And Glory" et "Vintage" dans les années 80 et 90. La chose est à souligner car les voitures d'avant 1940 sont très rarement reproduites à cause de la compexité de leurs formes et du grand nombre d'accessoires fragiles pour des modèles en mouvement. Plus près de nous la 33TT Scalextric des années 70 est un modèle très courant. Fabriquée très simplement, moulée d'un seul bloc avec une décoration quasi inexistante, elle est néanmoins fidèle dans ses formes et ses détails, et efficace sur la piste.

 

Pour plus d'informations, visitez le site officiel de la marque.