Ferrari 512S #11

24 heures du Mans 1970 - Ferrari 512S #11- Pilotes : Ronnie Bucknum / Sam Posey - 4ème

24 heures du Mans 1970 - Ferrari 512S #11- Pilotes : Ronnie Bucknum / Sam Posey - 4ème

La Ferrari 512S n°11 des 24 heures du Mans 1970

Le North American Racing Team (NART) achète la Ferrari 512S châssis n° 1014 au tout début de l'année 1970. Elle se singularise par un bossage sur le pavillon bricolé à la hâte pour que Dan Gurney puisse loger son implosant gabarit dans l'étroit cockpit. Elle débute aux 24 heures de Daytona où elle va pointer régulièrement aux avant postes avant d'abandonner. En juin, elle retrouve la piste du Mans dotée d'une carrosserie "coda longa".

Pour les 24 Heures du Mans 1970, elle est pilotée par Ronnie Bucknum et Sam Posey. Qualifiée en 13ème position avec un temps de 3'31''2 à près de 12'' de la pôle de Vic Elford, elle se place au 7ème rang parmi les 11 Ferrari 512S engagées. Malgré une tenue de route qui ne fût jamais au point, elle se place en neuvième position dès la 9ème heure de course. Elle remontera au classement au fil des abandons des leaders pour terminer à une brillante 4ème place, première des deux 512S rescapées du déluge.

Pour la saison 1971, elle sera convertie aux spécifications "M" mais ne reviendra plus dans la Sarthe.

La Ferrari 512S Fly C29

Fly décline sa superbe Ferrari 512 dans cette version longue queue n°11. La voiture est quasi-parfaite, la décoration très fidèle et la finition irréprochable. Seul le bossage sur le toit aménagé à la dernière minute pour que le grand Dan Gurney puisse piloter la tête droite n'est pas reproduit.

Ferrari 512S - C29

Ferrari 512S - C29

Une fois l'aimant retiré, le moteur transversal présente l'inconvénient de délester l'avant et il est nécessaire de placer un lest derrière les rouesavant pour équilibrer les masses et obtenir un bon comportement sur la piste. La Ferrari est puissante et très rapide en piste et seule la crainte de casser cette belle voiture modère les ardeurs du pilote.

Ferrari 512S châssis n° 1014