Ferrari 312P #57

24 heures du Mans 1970 - Ferrari 312P #57- Pilotes : Chuck Parsons / Tony Adamovicz - Non classée

24 heures du Mans 1970 - Ferrari 312P #57- Pilotes : Chuck Parsons / Tony Adamovicz - Non classée

La Ferrari 312P n°57 des 24 heures du Mans 1970

Cette Ferrari 312P est l'ex Amon/Schetty de 1969 avec laquelle Chris Amon ne verra pas la fin du premier tour, sa voiture prenant feu sur les débris de la Porsche 917 du malheureux Woolfe. Engagée par le NART, elle est confiée aux américains Chuck Parsons déjà vu au Mans en 1967, et Tony Adamovicz débutant dans la Sarthe. Qualifiée en 28ème position, elle pointe à 35' de la pôle position de Vic Elford, mais plus grave, à 22' de la Matra de Brabham/Cevert, la voiture la mieux qualifiée de la catégorie Sport Prototype.

25ème en début de course, l'équipage américain s'en sort bien sous la pluie malgré un tête à queue au Tertre Rouge. La belle 312P gagne dix places en deux heures et pointe en 10ème position et 3ème des protos à la 7ème heure. Malgré un arrêt pour procéder à la réfection complète de l'allumage, la Ferrari est 8ème à la mi-course. Vers 5 heures du matin, la pluie réapparaît et Adamovicz part en tête à queue endommageant l'arrière gauche. Un quart d'heure est nécessaire pour réparer et repeindre le numéro 57 sur le capot récupéré sur l'autre 312P qui n'a pas pris le départ.

A la faveur des abandons, Parsons/Adamovicz pointent en 6ème position à la 18ème heure. Malheureusement, la fin de la course sera très difficile avec un embrayage très fatigué et un moteur qui fume bleu. Le dernier relais sera effectué au ralenti, la voiture passera la ligne d'arrivée en 10ème position mais ne sera pas classée en raison d'une distance parcourue insuffisante. Après calculs, on s'apercevra qu'il a manqué 129,688 km à la 312 pour mériter légalement la dixième place.

La Ferrari 312P Racer RCR49

Les voitures Racer sont des modèles exclusifs créés pour les collectionneurs. Moulées en résine, extrèmement détaillées et fabriquées à la main, elles représentent le très haut de gamme des voitures de slot racing. La partie mécanique est construite autour d'un châssis en plastique, de jantes en aluminium, d'un moteur et d'une transmission Slot.it.

Ferrari 312P Racer RCR49

Ferrari 312P Racer RCR49

Les proportions des voitures Racer sont souvent déformées par rapport à la réalité. Elles sont plus larges, plus basses, et l'échelle est plus proche du 1/30ème. Néanmoins, la finition est remarquable, la peinture profonde et très brillante, les pièces photo-découpées nombreuses et la décoration très exacte. Sur la piste, l'épaisseur de la résine en font des voitures lourdes et peu maniables, mais c'est surtout le prix élevé de ces miniatures qui interdit toute tentative d'aller chercher la "limte".

Ferrari 312P châssis n° 0872