Ferrari 312P #19 ‣1969

24 heures du Mans 1969 - Ferrari 312P #19- Pilotes : Chris Amon / Peter Schetty - Abandon

24 heures du Mans 1969 - Ferrari 312P #19- Pilotes : Chris Amon / Peter Schetty - Abandon

La Ferrari 312P n°19 des 24 heures du Mans 1969

Selon certaines sources, la Ferrari 312 P 0868 a été reconstruite après l'accident de Pedro Rodriguez à Monza et renommé 0872. Selon d'autres, il s'agit d'une voiture entièrement neuve. La  numéro 19 est confiée à l'expérimenté Chris Amon et au débutant Peter Schetty. Chris Amon signe le 7ème temps de la première séance d'essais en 3'36"3, étant devancé par six Porsche, dont trois 917. Le Néo-Zelandais améliore le lendemain en 3'35"6 ce qui lui donne le 6ème temps à égalité avec la Porsche 908 de Hermann / Larrousse. La Porsche ayant réalisé son temps en première séance, elle aurait du logiquement se ranger devant la Ferrari sur la grille de départ mais ce ne sera pas le cas (peut-être parce qu'elle n'était que suppléante, comme en atteste son n° 64 ?).

Les Ferrari partent donc côte à côte. La numéro 19 est la moins lente des deux à s'élancer, le V12 étant toujours récalcitrant à mettre en action. Ce départ laborieux va coûter cher au malchanceux Amon qui ne verra pas la fin du premier tour. Il se retrouve bloqué derrière la Porsche 917 de John Woolfe mais la course est longue et il décide de temporiser avant de tenter un dépassement. A 80 mètres derrière la Porsche, il aborde les Esses de Maison Blanche lorsqu'il voit soudain la 917 mordre dans l'herbe, partir en travers, heurter la talus à gauche et rebondir au milieu de la piste.

N'ayant nulle part où aller dans cet étroit boyau que constitue Maison Blanche, Amon traverse la boule de feu qui a envahi la piste et heurte le réservoir de la 917 qui s'est coupée en deux en éjectant son pilote. La Ferrari prend feu instantanément et fini sa course sur la gauche de la piste, son pilote ayant le temps de s'échapper à temps. La course est démarrée depuis quatre minutes et c'est déjà terminé pour la numéro 19 qui occupait la 13ème place. Au moins Chris Amon a t-il la chance d'être en vie, ce qui n'est plus le cas du malheureux John Woolfe. Légèrement brûlé aux cils, Chris en sera quitte pour la peur de sa vie et pour une petite marche à pied jusqu'aux stands.

Dans sa biographie, Chris Amon a raconté l'accident dans lequel il a été impliqué. Le V12 de la Ferrari ayant eu du mal à démarrer, Chris s'élança parmi les derniers et rattrapa nombre de voitures lors du premier tour. Lorsqu'il arriva dans le sillage de la Porsche 917 de John Woolfe, il fut inquiété par le comportement de l'engin. Le dépassement allait manifestement poser problème : " Je l'ai presque doublé à la fin des Hunaudières, mais nous n'avions qu'un 3 litres face au 4,5 litres de la Porsche. J'étais assez inquiet en le suivant et il a perdu la voiture à Maison-Blanche et a heurté le talus. J'ai levé le pied, la Porsche a littéralement explosé : une boule de feu et des morceaux partout. Le réservoir d'essence a traversé la route et est venu se planter sous l'avant de ma voiture en y mettant le feu. Et j'allais encore très vite. Ça a pris beaucoup de temps pour perdre de la vitesse et je ne voyais pas ce que je faisais. J'ai débouclé mon harnais, mais dès que j'ai ouvert la portière, les flammes sont entrées dans l'habitacle. J'ai attendu ce qui m'a semblé une éternité que la Ferrari ralentisse, mais quand j'ai sauté, elle allait encore assez vite."

Chris n'a même pas le temps de se rendre compte que la Ford GT40 de Frank Gardner, qui vient aussi de traverser les flammes, manque de peu de l'écraser ! : " Il  a dit qu'il avait vu au dernier moment quel­qu'un s'éjecter d'une boule de feu face à lui. Ma voiture a continué vers le côté de la route en brûlant et je suis rentré à pied aux stands. J'étais plutôt OK, mais ce fut vraiment un horrible accident. "

La Ferrari 312P TKP TK8

Kit Ferrari 312P TKP TK8

Kit Ferrari 312P TKP TK8

La Ferrari 312 P est livrée sous forme d'un kit pé-peint accompagné de tous les accessoires nécessaires au montage. La peinture, les roues en aluminium, les phares, les décalcomanies, tout respire la qualité. L'assemblage s'effectue facilement, seuls la découpe et l'ajustage des parties vitrées doivent s'effectuer avec le plus grand soin. Toute erreur à ce niveau est irrécupérable. La carrosserie est prévue pour être montée sur un châssis Slot Classic, mais dispose aussi des plots de fixation pour monter un châssis de Ferrari 512S Fly. Ce dernier montage permet de dégager l'habitacle pour adapter un intérieur complet et son pilote.

Ferrari 312P TKP TK8

Ferrari 312P TKP TK8

La reproduction est particulièrement fidèle et les lignes magnifiques de la Ferrari 312 P sont parfaitement restituées. Sur la piste, le poids de la carrosserie en résine plaque la voiture au sol et la mécanique Fly permet de la faire évoluer efficacement.

Ferrari 312 P Racer le Mans 1970 et TKP le Mans 1969

Ferrari 312 P Racer le Mans 1970 et TKP le Mans 1969

Une autre reproduction

Ferrari 312 P n°19 Racer Le Mans 1969

Ferrari 312 P n°19 Racer Le Mans 1969

Racer, fabricant italien, a mis à son catalogue la Ferrari 312P numéro 19 des 24 heures du Mans 1969 sous la référence RCR038B. Moulés en résine et extrêmement détaillés, les modèles de Racer sont destinées aux collectionneurs exigeants. Equipés de moteurs et de transmissions Slot.it de haute qualité, ils sont à la fois très performants sur la piste et parfaitement fidèles à la réalité.

Ferrari 312P châssis n° 0872

24 heures du Mans 1969 - Ferrari 312P #19- Pilotes : Chris Amon / Peter Schetty - Abandon