Ford MkII #5 ‣1966

24 heures du Mans 1966 - Ford MkII #5 - Pilotes : Ronnie Bucknum /Richard 'Dick' Hutcherson - 3ème

24 heures du Mans 1966 - Ford MkII #5 - Pilotes : Ronnie Bucknum /Richard 'Dick' Hutcherson - 3ème

La Ford MkII n°5 des 24 heures du Mans 1966

Ronnie Bucknum et AJ Foyt devaient se partager la Ford MkII 1016. Malheureusement, Foyt a eu les mains brûlées lors d'un accident à Milwaukee, on fit appel à Dick Hutcherson, pilote Ford en Nascar (et vice-champion 1965), pour le remplacer. La voiture fut victime d'une fuite d'essence aux essais, ce qui nécessita le remplacement des réservoirs souples. Qualifiée en neuvième position avec un temps de 3'34"6, 1016, la plus rapide du trio Holman-Moody aux essais, sera aussi la plus vite en action et la plus endurante.

Troisième au premier tour, Ronnie Bucknum concède seulement 27" au leader Gurney après une heure de course. Quatrième une heure plus tard, la dorée à parements roses perd ensuite du temps car Hutcherson, néophyte des circuits routiers, n'est pas aussi à l'aise que son équipier, alors pilote Honda en F1. De plus, un changement de disques s'avère nécessaire dès la 4ème heure. Tombée en dixième position à 23 heures, la n°5 va profiter des abandons pour remonter, mais sans pouvoir inquiéter le trio Shelby.

De nouveau quatrièmes après 11 heures de course, nos Américains perdront encore du temps pour un nouveau changement de disques, puis gagneront une place suite au retrait de Gurney. Malgré un retard de 12 tours sur les vainqueurs, ils complèteront le triplé Ford, sauvant l'honneur de l’écurie Holman-Moody. 1016 retrouvera la piste mancelle pour les essais d'avril 1967 comme voiture de test où elle atteindra 327 km/h dans les Hunaudières.

La Ford MkII Scalextric C2465

Apparue au catalogue 2003, Scalextric remet la GT40 à son catalogue. Abandonnée au début des années 70, cette nouvelle mouture déclinée dans les versions des 24 heures du Mans 1966, 1968 et 1969 est fabriquée sur les standards des miniatures statiques. La voiture est parfaite à tous points de vue ; peinture, décoration, accessoires, roues... Le moteur transversal dégage l'habitacle et permet de reproduite l'intérieur de façon très détaillée. Les sculptures des pneus sont fidèlement reproduites, de même que les "coffres à bagages" imposés par le règlement.

Ford MkII - Scalextric C2465

Ford MkII - Scalextric C2465

Le moteur transversal présente l'avantage de dégager l'habitacle mais l'inconvénient de délester l'avant et il est nécessaire de placer un lest à l'avant pour équilibrer les masses et obtenir un comportement parfait sur la piste. Une fois l'aimant retiré, la MkII tourne en souplesse sur la piste et c'est un régal de voir évoluer cette légende de la course automobile.

Une autre reproduction ...

Ford MkII n°5 Fly Le Mans 1966

Ford MkII n°5 Fly Le Mans 1966

Fly concurrence directement Scalextric avec cette Ford MkII référence A0764. Le moule est moins réussi que celui de Scalextric, la voiture est beaucoup trop aplatie. Certains détails sont par contre mieux reproduits, tels que les roues, d'autres moins comme les prises d'air noires au lieu d'être peintes de la couleur de la caisse ou les phares inférieurs trop petits.

Ford GT40 P Mark II châssis n° 1016