Ford MkII #1

24 heures du Mans 1966 - Ford MkII #2 - Pilotes : Denis Hulme / Ken Miles - 2ème

24 heures du Mans 1966 - Ford MkII #2 - Pilotes : Denis Hulme / Ken Miles - 2ème

La Ford MkII n°1 des 24 heures du Mans 1966

Terminée en janvier 1966, la Ford MkII 1015, lors de sa première sortie Daytona, donne à Ford sa première victoire dans une course de 24 heures. Pour le Mans, Ken Miles retrouve sa voiture victorieuse et fait équipe avec Denis Hulme débutant chez Ford. Qualifié en seconde position en 3'31"7, Ken Miles doit s'arrêter dès le premier tour pour verrouiller sa porte mal fermée. Effectuant alors une remontée énergique, la MkII n°1, revient en cinquième position après une heure de course. Au 25ème tour, alors que tout le monde a ravitaillé en tête, Ken Miles qui a conservé le volant, pointe en seconde position à seulement 22" du leader Gurney sur la Ford MkII rouge n°3.

Après trois heures de course, la bleue à bandes blanches prend la tête de la course. Elle ne la quittera qu'à l'occasion de deux changements de disques de freins à la 6ème et à la 16ème heure. A une heure de la fin, Hulme passe le volant à Miles pour le dernier relais et on suit le chronomètre pour suivre la lutte qui va l'opposer à la n°2 de McLaren. De 36", l'écart passe à 2" après 5 tours. Les voitures marchent maintenant aux ordres et restent séparées de 200m. Les deux MkII se présentent côte à côte sur la ligne d'arrivée, mais de part sa place moins favorable sur la ligne de départ, l'équipage McLaren/Amon sera déclaré vainqueur à la grande déception de Ken Miles qui souhaitait réaliser un triplé unique : Daytona-Sebring-Le Mans dans la même saison.
1015 reprendra du service au Mans en 1967 dans une livrée blanche, mais ne terminera pas la course, disparaissant dans le monstrueux carambolage qui impliquera également deux autres Ford.

La Ford MkII Scalextric C2464

Apparue au catalogue 2003, Scalextric remet la GT40 à son catalogue. Abandonnée au début des années 70, cette nouvelle mouture déclinée dans les versions des 24 heures du Mans 1966, 1968 et 1969 est fabriquée sur les standards des miniatures statiques. La voiture est parfaite à tous points de vue ; peinture, décoration, accessoires, roues... Le moteur transversal dégage l'habitacle et permet de reproduite l'intérieur de façon très détaillée. Les sculptures des pneus sont fidèlement reproduites, de même que les "coffres à bagages" imposés par le règlement.

Ford MkII - Scalextric C2464

Ford MkII - Scalextric C2464


Le moteur transversal présente l'avantage de dégager l'habitacle mais l'inconvénient de délester l'avant et il est nécessaire de placer un lest à l'avant pour équilibrer les masses et obtenir un comportement parfait sur la piste. Une fois l'aimant retiré, la MkII tourne en souplesse sur la piste et c'est un régal de voir évoluer cette légende de la course automobile.

Deux autres reproductions ...

Ford MkII n°1 Fly Le Mans 1966

Ford MkII n°1 Fly Le Mans 1966

Fly concurrence directement Scalextric avec cette Ford MkII référence A0763. Le moule est moins réussi que celui de Scalextric, la voiture est beaucoup trop aplatie. Certains détails sont par contre mieux reproduits, tels que les roues, d'autres moins comme les prises d'air noires au lieu d'être peintes de la couleur de la caisse ou les phares inférieurs trop petits.
Ford MkII n°1 NSR Le Mans 1966

Ford MkII n°1 NSR Le Mans 1966

NSR, la marque italienne constructeur de voitures de slot à hautes performances a reproduit en 2013 la Ford MkII dans sa livrée bleue numéro 1 des 24 heures du Mans 1966. Si la carrosserie est bien reproduite, le chassis surbaissé donne au modèle une allure peu réaliste. Cette voiture trouve donc plutôt sa place sur la piste où elle est plus rapide mais moins fidèle que la reproduction de Fly et Scalextric.

Ford GT40 P Mark II châssis n° 1015