Lola T70 #12 ‣1967

Lola T70 MkIII - Pilotes : Peter de Klerk / Chris Irwin - Abandon

Lola T70 MkIII - Pilotes : Peter de Klerk / Chris Irwin - Abandon

La Lola T70 Mklll n°12 des 24 heures du Mans 1967

La Lola T70 Mklll/SL101 est le premier coupé T70 qui apparaît au Racing Car Show de Londres en janvier 1967 et se pose doublement en vedette de la manifestation. Marquant l'entrée de Lola dans le Championnat du monde Sport-Prototype, il annonce également le retour d'Aston Martin en compétition.

Réservé à l'équipe officielle Lola dont l'engagement est assuré par John Surtees, le V8 britannique DP218 en alliage léger conçu par Tadek Marek affiche une cylindrée de 5064 cm3 et délivre 420/430 ch. Peinte d'un joli vert anglais et décorée de la flèche blanche du Team Surtees, la Lola effectue des débuts plutôt encourageants aux essais d'avril du Mans, où elle signe le troisième temps derrière deux Ferrari P4, mais elle sera la plus rapide sur piste humide.

Le patron du Team Surtess a engagé deux voitures pour les 24 heures du Mans 1967. Big John sera au volant de SL121 au capot arrière profilé, SL101 sera confiée à l'anglais Chris Irwin qui débute au Mans et à l'africain du sud Peter 'Piet' de Klerk déjà vu l'année précédente sur Porsche 906. Qualifiée en 25ème position avec un temps de 3'48"3, elle rend plus de 15 secondes à sa sœur d'écurie.

Les débuts au Mans des Lola Aston Martin furent très brefs. Surtees a été le premier a abandonner avec un piston cassé après seulement trois tours de course. La numéro 12 renoncera au 25ème tour  après que l’amortisseur de vibrations du vilebrequin monté en urgence par les ingénieurs d'Aston Martin pour contrer le phénomène vibratoire, se soit détaché.

La Lola T70 Thunderslot UKL TD001

Giovanni Montiglio transfuge de NSR a créé la marque Thunderslot en 2015. La Lola T70 MkIII est la première voiture produite par la marque. A la différence de NSR, la décoration, les accessoires et la qualité de la finition en font un modèle très fidèle à la réalité. La numéro 12 des 24 heures du Mans 1967 a été produite en série limitée à 200 exemplaires. La décoration est très fidèle, la peinture très brillante. Seuls les rétroviseurs devraient être peints de la couleur de la carrosserie et non chromés.

La Lola T70 Thunderslot UKL TD001

La Lola T70 Thunderslot UKL TD001

Le châssis et le support moteur sont très efficaces grâce aux nombreux réglages. La transmission en plastique est aussi robuste que les versions métalliques et garantit un fonctionnent beaucoup plus silencieux. Le moteur est un classique 21500 tr/mn qui permet de rouler à armes égales avec les modèles de Slot.it ou de NSR.

Sur la piste, la Lola est d'une efficacité redoutable. La qualité de la finition et des ajustements sont d'un très haut niveau et offrent sans préparation particulière, des performances de tout premier ordre.   

Lola T70 MkIII châssis n° SL101

Lola T70 MkIII - Pilotes Peter de Klerk / Chris Irwin - Abandon