Ford MkIV #2 ‣1967

24 heures du Mans 1967 - Ford MkIV #2 - Pilotes : Bruce McLaren / Mark Donohue - 4ème

24 heures du Mans 1967 - Ford MkIV #2 - Pilotes : Bruce McLaren / Mark Donohue - 4ème

La Ford MkIV n°2 24 heures du Mans 1967

Malgré sa ressemblance avec la Ford MkIV gagnante aux 12 heures de Sebring en avril, GT40 J-05 est une voiture complètement neuve lorsqu'elle débarque au Mans. Confiée au duo d'ingénieurs Bruce McLaren et Mark Donohue, elle est qualifiée en première position avec un temps de 3'24"4. Parti lentement, Bruce McLaren recolle rapidement au peloton de tête.

n premier arrêt imprévu est nécessaire après le premier ravitaillement pour (déjà) refixer une attache de capot que les vibrations ouvraient. Pendant les quatre premières heures, la Ford jaune va se partager entre la 3ème et la 4ème place en se battant avec la Chaparral n°7 et la Ford n°3. A partir de la cinquième heure, la numéro 2 prend la seconde place avec seulement un tour de retard sur les leaders.

A la mi-course, des ennuis de frein et d'embrayage font perdre une demi-heure à la MkIV jaune qui rétrograde à la 6ème place. Vers 10 heures du matin, Bruce McLaren va perdre son capot dans les Hunaudières. Le règlement stipulant qu'une voiture doit terminer la course avec les éléments de carrosserie utilisés au départ, le néo-zélandais fut autorisé par les commissaires à retourner le chercher et à le ramener à son stand. Il sera refixé ainsi que la portière droite à grand renfort de ruban adhésif gris, de rivets pop et même de ceintures prélevées sur les pantalons des mécaniciens. 48 minutes plus tard la Ford repartira pour terminer à la quatrième place.

La Ford MkIV NSR 1054

Le constructeur italien NSR, spécialiste des voitures à hautes performances, met à son catalogue des voitures classiques telles que cette Ford MkIV. Les proportions de la voiture sont modifiées en vue d'une meilleure tenue de route. La miniature est plus large et plus basse que l'originale, la partie avant est également trop allongée et les rétroviseurs chromés alors qu'ils étaient noirs en réalité sur la numéro 2. Quelques détails de finition restent assez pourtant sommaires: les inserts de roues en plastique gris, le visage du pilote non peint, les phares fantaisistes trahissent une recherche de l'efficacité plutôt que de la fidélité. Dommage, car la peinture est de bonne facture et la décoration fidèle sauf pour les pastilles jaunes et rouges indiquant la matière de la carrosserie qui ont été oubliées.

Ford MkIV - NSR 1054

Ford MkIV - NSR 1054

Le point fort de la Ford MkIV est évidemment sa mécanique. Le moteur Shark20, la transmission métallique et les roues vissées en alliage en font une fabuleuse dévoreuse de circuit. Une fois l'aimant retiré, la Ford a un comportement exceptionnel sur la piste. La tenue de route, l'accélération, le freinage sont fantastiques. Sans aucune préparation, sans lest, sans pneus spéciaux, la MkIV surpasse en performances la grande majorité des voitures d'autres marques. Même le puriste pardonnera vite les imperfections de la reproduction tant le plaisir de piloter cette machine est grand.

Une autre reproduction ...

Ford MkIV n°2 MRRC Le Mans 1967

Ford MkIV n°2 MRRC Le Mans 1967

MRRC a mis à son catalogue, avant de passer sous contrôle allemand, la Ford MkIV n°2 des 24 heures du Mans 1967 sous la référence MC12007. La forme est juste et fine, la décoration complète et les roues très réussies. Comme toujours chez MRRC, sur la piste la voiture est rapide mais dépourvue de frein et le châssis extrêmement rigide ne permet pas d'obtenir une bonne tenue de route.

Ford MkIV châssis n° J-05