Ferrari 330 P4 #24 ‣1967

24 heures du Mans 1967 - Ferrari 330 P4 #24 - Pilotes : Willy Mairesse, Jean 'Beurlys' Blaton - 3ème

24 heures du Mans 1967 - Ferrari 330 P4 #24 - Pilotes : Willy Mairesse, Jean 'Beurlys' Blaton - 3ème

La Ferrari 330 P4 n°24 des 24 heures du Mans 1967

La berlinette Ferrari 330 P4 0856 arrive au Mans auréolée de sa seconde place aux 24 heures de Daytona et surtout de sa victoire aux 1 000 km de Monza. Elle est confiée par l'usine à l’Équipe Nationale Belge en remplacement de la 412P gravement accidentée à Spa et dont la remise en état à Maranello n'est pas terminée. Elle est naturellement pilotée par l'équipage belge Willy Mairesse et Jean "Beurlys" Blaton. Réalisant un temps de 3'30"9 aux essais, elle est dixième sur la grille et seconde Ferrari qualifiée.

A défaut d'avoir eu le temps de la repeindre aux couleurs traditionnelles de l'écurie belge, 0856 est décorée d'une large bande jaune longitudinale. Elle est également la plus légère (976 kg) des trois berlinettes P4 engagées, et la seule à avoir conservé les déflecteurs sous les phares.Au départ, le fougueux Willy Mairesse se frotte à la Mirage de David Piper et la belle Ferrari va garder un air borgne durant toute la course. Retardée après avoir réparé sommairement son avant gauche, la numéro 24 pointe au dixième rang à la fin de la première heure. Très régulière, mais moins rapide que les Ford, l'italo-belge atteint le troisième rang à la 14ème heure pour ne plus le quitter. Elle aura aussi dépassé de 84,390 km le cap des 5 000 km en 24 heures.

La Ferrari 330 P4 Scalextric C2642

Scalextric remet la Ferrari P4 à son catalogue 2005. Apparue en 1969 sous la référence C 16, cette nouvelle mouture est déclinée dans différentes versions P4 et 412P (P3/P4) des 24 heures du Mans 1967. La voiture est parfaite à tous points de vue ; peinture, décoration, accessoires... Les rétroviseurs carénés sont également fidèlement reproduits. Le moteur transversal dégage l'habitacle et permet de reproduire l'intérieur de façon très détaillée. Les sculptures des pneus sont fidèlement reproduites, de même que les "coffres à bagages" imposés par le règlement.

Ferrari 330 P4 - Scalextric C2642

Ferrari 330 P4 - Scalextric C2642

Le moteur transversal reporte la majorité du poids de la voiture sur l'arrière et il est nécessaire de placer un lest à la place de l'aimant pour équilibrer les masses et obtenir un comportement parfait sur la piste. La Ferrari est très équilibrée et efficace. Équipée de pneus plus adhérents que ceux d'origine, la belle P4 tient remarquablement sa place en course.

Ferrari 330 P4 châssis n° 0856