Porsche 911 #35

24 heures du Mans 1966 - Porsche 911 #35 - Pilotes : Jacques Dewes / Jean Kerguen - 14ème

24 heures du Mans 1966 - Porsche 911 #35 - Pilotes : Jacques Dewes / Jean Kerguen - 14ème

La Porsche 911 n°35 des 24 heures du Mans 1966

La Porsche 911 rouge numéro 35 fût la première 911 engagée au Mans. Elle marque le début de l'extraordinaire carrière de la 911 aux 24 heures du Mans. Jacques Dewez alias "Franc" engage sa 911 qu’il copilote avec Jean Kerguen. Cette voiture a souvent été nommée à tort "S", le modèle 911S n'étant sorti qu'en octobre 1966. Malgré un engagement privé, la numéro 35 était une voiture d'usine. Elle avait déjà un long passé en rallye et était équipée du moteur 901/02 de 160 chevaux qui avait été installé sur les 911 du rallye de Monte Carlo 1965 et qui sera monté dans les futures "S".

Qualifiée en 51ème position avec un temps de 4'41"9, elle pointe déjà à la 34ème position à la 4ème heure. Profitant de la pluie et des nombreux abandons des voitures de pointe, la petite 911 gagne la 15ème place à la 20ème heure. Elle gagnera encore une place avant l'arrivée grâce à l'abandon de la Porsche 906 de Gregg / Axelsson, 10 minutes avant le baissé du drapeau.

L’équipage bouclera l’épreuve à 159,23 km/h de moyenne et termine second en Grand Tourisme et premier de la classe 2 litres.

La Porsche 911 MRRC MC1102

Porsche 911 MRRC MC1102

Porsche 911 MRRC MC1102

MRRC innove une fois de plus en mettant à son catalogue la Porsche 911 dans ses premières versions. Le modèle est très réussi, les détails comme les feux avant et arrière sont très réalistes. Les pare-chocs sont finement reproduits tout comme les roues. Malheureusement, la peinture est de qualité médiocre, craquelée, terne et à peine appliquée sur l'intérieur de la carrosserie.  Pour reproduire la voiture du Mans, il faut supprimer les anti-brouillard et ajouter deux phares longue portée. La décoration d'origine se retire facilement et est remplacée par une planche fournie par Le Mans Decals.

Porsche 911 MRRC MC1102

Porsche 911 MRRC MC1102

Sur la piste, une fois l'aimant retiré, la Porsche a un comportement correct. Malheureusement, le moteur Scaleauto slimline 20 000 tr/mn est beaucoup trop puissant pour une telle voiture et le frein quasiment inexistant. Le centre de gravité est haut et le châssis trop rigide pour prétendre à de réelles performances.

Porsche 911 châssis n° 303-355

24 heures du Mans 1966 - Porsche 911 #35 - Pilotes : Jacques Dewes / Jean Kerguen - 14ème