Ford MkIIB #5 ‣1967

24 heures du Mans 1967 - Ford MkIIB #5 - Pilotes : Frank Gardner / Roger McCluskey - Abandon

24 heures du Mans 1967 - Ford MkIIB #5 - Pilotes : Frank Gardner / Roger McCluskey - Abandon

La Ford MkIIB n°5 des 24 heures du Mans 1967

Engagée par Holman et Moody, la Ford MkIIB 1031 entame sa deuxième saison au Mans. Déjà vue en 1966 avec le numéro 6 dans une livrée bleue à parements jaunes pilotée par Mario Andretti / Lucien Bianchi, elle est convertie aux spécifications B pour l'édition 1967 et confiée à l'australien Frank Gardner et à l'américain Roger McCluskey. La puissance a été portée à 500 chevaux grâce à de nouvelles culasses en fonte avec des passages de gaz plus importants et à une alimentation s'effectuant désormais par deux carburateurs Holley inversés quatre corps. De légères modifications de carrosserie ont été également apportées ; face avant plus courte, positions des prises d'air modifiées.

Suite à la perte de deux pilotes l'année précédente (Walt Hansgen aux essais du Mans d'avril 1966 et Ken Miles à Reverside en août 1966), Ford a fait un gros effort pour améliorer la sécurité en équipant ses voitures d'un gros arceau cage et d'un extincteur automatique à gaz.  Qualifiée en 6ème position avec un temps de 3"26'4, elle se positionne juste derrière la première MkIIB de HawKins / Bucknum.
Après un départ en trombe portière grande ouverte, Frank Gardner remonte en 2ème position à l'issue du premier tour et sera le premier à battre le record du tour en 3"27'9.Au 5ème tour, Gardner doit stopper pour changer une roue dont les plombs d'équilibrage se sont détachés.

Pointant en 11ème position à la fin de la première heure, la Ford dorée est remontée en 6ème place après 3 heures de course malgré un autre changement de roue. Un tête à queue de McCluskey et un problème d'échappement vont faire rétrograder la voiture à la 9ème place. Vers 3h30 du matin à l'entrée des "S" du Tertre Rouge, la Ford MkIV d'Andretti tape très violemment les fascines de droite et rebondit au milieu de la piste. McCluskey suivant à 30 secondes, croyant que Mario est encore dans l'épave de sa voiture, va sacrifier sa MkIIB pour ne pas risquer de le heurter. Roger n'a alors plus qu'a jouer les infirmières pour son ami Mario en le soustrayant des mains des secouristes français et en ramenant promptement le médecin de l'équipe Ford.

La Ford MkIIB NSR 1101

Produite à 500 exemplaires pour le marché anglais, cette Ford MkIIB de 1967 est construite sur le même moule que les MkII de 1966 avec tous ses défauts ; avant trop long, voiture globalement aplatie, trop large et trop basse. Les spécificités de la version B ne sont pas non plus reproduites. La MkIIB ne possédait plus les prises d'air sur le capot arrière, ni le bossage sur le toit. Le capot avant était également plus court et la prise d'air agrandie. Les rétroviseurs présents lors de la course sont également absents. La décoration est par contre plus fidèle, la couleur, les filets, les pastilles sont exactes, seuls les numéros sur les capots avant et arrière sont trop petits. A défaut d'authenticité, NSR a joué sur l'originalité car les versions MkIIB de la Ford GT40 n'avaient pas encore été reproduites pour le slot racing.

Ford MkIIB - NSR 1101

Ford MkIIB - NSR 1101

Le point fort de la Ford MkIIB est évidemment sa mécanique. Le moteur "Shark20", la transmission métallique et les roues vissées en alliage en font une fabuleuse dévoreuse de circuit. Une fois l'aimant retiré, la Ford a un comportement exceptionnel sur la piste. La tenue de route, l'accélération, le freinage sont fantastiques. Sans aucune préparation, sans lest, sans pneus spéciaux, la MkIIB surpasse en performances la grande majorité des voitures d'autres marques. Même le puriste pardonnera vite les imperfections de la reproduction tant le plaisir de piloter cette machine est grand.

Ford MkIIB châssis n° 1031