Ferrari 250 GTO 64 #24 ‣1964

24 heures du Mans 1964 - Ferrari 250 GTO #26 - Pilotes : Lucien Bianchi / Jean "Beurlys" Blaton - 5ème

24 heures du Mans 1964 - Ferrari 250 GTO #26 - Pilotes : Lucien Bianchi / Jean "Beurlys" Blaton - 5ème

La Ferrari 250 GTO 64 n°24 des 24 heures du Mans 1964

La Ferrari 250 GTO 5575 GT est une des trois véritables GTO 64 construites et la dernière des trente six 250 GTO . Elle possède un toit court sans spoiler et  initialement un bossage de capot fermé qui sera aussi découpé à l'avant pour l'admission d'air frais en vue des 24 heures du Mans 1964. Sortie des ateliers de Maranello le 11 mai 1964, elle est livrée à l'Écurie Francorchamps à Bruxelles. Engagée par l'Équipe Nationale Belge, la numéro 24 est confiée à l'équipage belge Lucien Bianchi/ Jean "Beurlys" Blaton.

Qualifiée en 19ème position avec un temps de 4'03"4 et frôlant les 200 km/h de moyenne, elle est la mieux qualifiée des Ferrari GTO mais elle rend plus de sept secondes à la meilleure des Cobra, courant pourtant elles aussi en catégorie GT. Roulant régulièrement, la numéro 24 pointe en 8ème position à la mi-course.

Profitant des ennuis de la GTO du NART, elle occupe la 5ème place à la 19ème heure et ne la quittera plus. Elle échoue à seulement un tour de la Cobra n°5 de Dan Gurney/Bob Bondurant qui remporte la catégorie GT. La Ferrari belge se console en remportant la classe 2001-3000 cm3, mais à la fin de la saison, c'est bien Ford qui remportera le championnat GT surclassant les GTO vieillissantes.

La Ferrari 250 GTO 64 Monogram SR3205

 

Test de la Ferrari 250 GTO 64 Monogram - Model Car and Track Septembre 1965

 

Présentée comme toujours en kit par Monogram au milieu des années 60 avec la Ford GT40, la Ferrari 250P et la Lola GT, la Ferrari 250 GTO 64 colle comme ses sœurs à l’actualité des courses de Sports et Prototypes. Installée sur les différents châssis proposés à l’époque, la carrosserie est parfaite dans ses formes et ses détails. Disponible également en kit statique, la gravure et les pièces rapportées ont fait de ce modèle un exemple de longévité dans le petit monde du slot racing.

Ferrari 250 GTO 64 – Monogram SR3205

Ferrari 250 GTO 64 – Monogram SR3205

Kit Ferrari 250 GTO Monogram

Kit Ferrari 250 GTO Monogram

Le modèle est finement moulé dans un plastique dur teinté dans la masse. Les pièces chromées et translucides rapportées rendent ce modèle très réaliste et les roues à rayons sont très détaillées. Pour reproduire 5575GT, il faut raboter la bosse sur le capot et créer la prise d'air. Il faut également lisser le toit qui ne comporte plus d'aileron intégré. La décoration étant extrêmement simple, seule la réalisation des numéros de course est nécessaire. Sur la piste, le gros moteur Mabushi propulse la Ferrari en souplesse et le lourd châssis en laiton rend la voiture très stable.

 

Ferrari 250 GTO 64 châssis n° 5575GT

24 heures du Mans 1964 - Ferrari 250 GTO #26 - Pilotes : Lucien Bianchi / Jean "Beurlys" Blaton - 5ème