Ferrari 250 GTO #19 ‣1962

24 heures du Mans 1962 - Ferrari 250 GTO #19 - Pilotes : Pierre Noblet / Jean Guichet - 2ème

24 heures du Mans 1962 - Ferrari 250 GTO #19 - Pilotes : Pierre Noblet / Jean Guichet - 2ème

La Ferrari 250 GTO n°19 des 24 heures du Mans 1962

Ferrari 250 GTO 3705GT est livrée à Jean Guichet le 14 juin 1962. Ses feux arrière sont montés sur une embase pour être visibles de coté et le dossier du siège passager est inclinable. A peine 10 jours après, elle est alignée au départ des 24  heures du Mans. Jean Guichet pilote pour la seconde fois une Ferrari dans la Sarthe en association avec Pierre Noblet comme en 1961. "Pierre Noblet et moi courions ensemble en gardant à l'esprit le fait qu'il fallait préserver la voiture pendant 24 heures, en ne dépassant jamais les tours et les régimes que nous avions défini ensemble et surtout, l'un n'essayait jamais d'être plus rapide que l'autre".

Qualifiée en 15ème position avec un temps de 4'11"5, elle rend près de 4 secondes à la meilleure GTO de Ireland / Gregory. Tournant comme une horloge, la numéro 19 pointe déjà en 4ème position à la 5ème heure. Profitant des abandons des voitures de tête, elle prend la 2ème position à la 17ème heure pour ne plus la quitter.

Icone lmsr A lire aussi  |  Ferrari 330 TRI/LM #6‣1962

Naturellement première de la catégorie GT et de sa classe après avoir couvert 4 384 kilomètres à la moyenne de 182,6 km/h, la GTO réalisa une magnifique performance. La meilleure pour une GTO au 24 Heures du Mans. Et encore, la fête eût pu être encore plus complète. En effet, la 330 LM victorieuse se trouvait sur la fin en délicatesse avec son embrayage, de sorte que si la GTO, qui tournait de manière remarquable, avait poussé la Sport-Prototype, elle aurait peut-être pu gagner la course - l'écart à l'arrivée était de 67 kilomètres, soit cinq tours.

La Ferrari 250 GTO Fly A1803

Dans la famille des 250 GTO, Fly n'a pas oublié la numéro 19 des 24 heures du Mans 1962. Les standards Fly sont au rendez vous et la miniature conserve tout ce qui a fait de cette marque une référence dans le domaine du slot racing. Le moteur avant dégage complètement l'habitacle qui est très fidèlement reproduit jusqu'à la grille du levier de vitesses.

Ferrari 250 GTO Fly A1803

Ferrari 250 GTO Fly A1803

Les formes sont justes et la finition enrichie de très nombreux accessoires tels que les sorties échappement finement détaillées, les attaches capot et l'insigne de calandre en photodécoupe. Un bémol,  la tête du pilote aurait mérité un moulage plus réaliste et un oubli, la plaque d'immatriculation sur le panneau arrière qu'il faut ajouter.

Sur la piste, une fois l'aimant retiré, les roues frottent dans la carrosserie et il faut une bonne préparation pour faire rouler correctement la voiture. Le moteur avant ne favorise pas l'adhérence du train arrière qu'il faut lester pour obtenir un bon équilibre.

Une autre reproduction ...

Ferrari 250GTO n°19 Racer Le Mans 1962

Ferrari 250GTO n°19 Racer Le Mans 1962

Racer, fabricant italien, a mis à son catalogue dans la collection SilverLine la Ferrari 250 GTO numéro 19 des 24 heures du Mans 1962 sous la référence SL19. Moulés en résine et extrêmement détaillés, les modèles de Racer sont destinées aux collectionneurs exigeants. Equipés de moteurs et de transmissions Slot.it de haute qualité, ils sont à la fois très performants sur la piste et parfaitement fidèles à la réalité.

Ferrari 250 GTO châssis n° 4153GT

24 heures du Mans 1962 - Ferrari 250 GTO #19 - Pilotes : Pierre Noblet / Jean Guichet - 2ème